Activités présentielles : un moteur de l’économie de l’Arc jurassien

L'Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) publie une nouvelle analyse offrant une compréhension franco-suisse des activités présentielles. Il en ressort que les activités présentielles constituent un moteur de développement de plus en plus important de l’économie de l’Arc jurassien. Ces activités présentielles représentent un peu plus d’un emploi sur deux sur ce territoire et se situent plus particulièrement dans les grandes villes de l’Arc jurassien. De part et d’autre de la frontière, les activités sur lesquelles repose l’emploi présentiel sont très différentes. L’administration publique et l’action sociale prédominent côté français ; les activités financières et d’assurance sont plus représentées côté suisse. Le tourisme d’affaires et culturel est particulièrement développé le long des lacs Léman et de Neuchâtel.

 >> Lire la suite 


2014 : Une année d’attentisme et de stabilisation

Le programme opérationnel de coopération territoriale européenne INTERREG IV A France-Suisse, a mandaté l'OSTAJ pour réaliser une analyse de la situation socio-économique des territoires frontaliers de l'Arc jurassien et du Bassin lémanique. Il en ressort qu'en 2014, l'économie française poursuit son redressement à un rythme modeste alors que l'économie suisse continue d'afficher une croissance vigoureuse.  

Indicateurs INTERREG France – Suisse   


Un regard transfrontalier sur l’agriculture de l’Arc jurassien

Dans une volonté d'accroître davantage la connaissance du territoire de l'Arc Jurassien, l'OSTAJ diffuse une nouvelle analyse offrant une compréhension franco-suisse du paysage agricole de la région. Il en ressort que l'Arc jurassien franco-suisse est une terre majoritairement façonnée par des forêts et des surfaces agricoles. L'étendue de la Surface Agricole Utile (SAU) est comparable de part et d'autre de la frontière. Les activités agricoles y sont diversifiées, avec une importance toute particulière donnée aux cultures herbagères : en 2013, deux tiers de la SAU de l'Arc jurassien sont composés de prairies naturelles ou temporaires. De ce fait, l'élevage bovin est l'activité principale de cette zone herbagère : une exploitation sur deux y est spécialisée. Le type de spécialisation diffère de part et d'autre de la frontière : côté français, la production fromagère sous AOP (appellation d'origine protégée) dynamise la production laitière alors que côté suisse, la production mixte (combinant viande et lait) côtoie la spécialisation laitière. 

>> Lire la suite 


 

 

Accès rapide


Périmètre d’observation

L’Arc jurassien est une région franco-suisse au cœur de l’Europe qui s’étend sur 300 km entre le Rhin au nord, le Rhône et les Alpes au sud. Le périmètre géographique de l'OSTAJ est le territoire de la CTJ. Il s’étend sur 22 000 km2 et regroupe, autour d’une frontière longue de 200 km, la région Franche-Comté avec ses quatre départements (Doubs, Jura, Haute-Saône, Territoire de Belfort), les trois cantons suisses (Jura, Neuchâtel, Vaud), ainsi que la partie située au nord du canton de Berne.